Quel type de verre pour une balustrade

Aussi connue sous l’appellation de rambarde ou de garde-corps, la balustrade a été créée pour protéger les éléments en hauteur tels que l’escalier, la mezzanine, le balcon, la terrasse, etc. Plus précisément, elle fait office de barrière contre les chutes des personnes ou des meubles ou des animaux domestiques du haut de ces espaces ouverts sur le vide. Classiquement, la balustrade se présente sous forme de barrière de protection avec des barreaux verticaux ou horizontaux. Actuellement, à la place de ces barreaux, on utilise de plus en plus de verres de différentes natures. La question qui se pose est celle de savoir quel est le verre idéal pour une balustrade ? Avant de répondre à cette question, voyons d’abord pourquoi opter pour une balustrade vitrée ?

Pourquoi une balustrade vitrée ?

Comparée aux autres modèles de balustrades existants, la balustrade vitrée constitue un bon choix, et ce, pour plusieurs raisons. D’abord, les rambardes en verre offrent plus de cachet aux bâtiments qu’elles desservent. En effet, le verre est un matériau esthétique hors du commun qui peut contribuer grandement au décor intérieur et aussi extérieur d’un bâtiment. Il n’y a rien de tel qu’un garde-corps en verre pour mettre en valeur un bâtiment. D’ailleurs, on peut donner à ces verres différents coloris pour les intégrer à leur milieu. D’un point de vue sécuritaire, la balustrade en verre n’est pas moins résistante que les balustrades en aluminium ou en béton ou en pierre, etc. En effet, avec le développement technologique, les verres utilisés pour concevoir ces balustrades sont de plus en plus robustes et peuvent très bien résister aux coups dont ils peuvent faire l’objet. Toutefois, il faut remarquer que chacun des verres utilisés n’ont pas les mêmes caractéristiques et il est de plus en plus compliqué de choisir quel type de verre utilisé pour une balustrade.

Une question récurrente : verre sécurit ou verre feuilleté ?

Concernant la nature du verre à utiliser pour un garde-corps, le choix vacille souvent entre le verre trempé (verre sécurit) et le verre feuilleté. Ces deux genres de verres doivent être distingués des verres simples puisqu’ils ont bénéficié de renforcements pour optimiser leur résistance. Le verre sécurit et le verre feuilletés conviennent ainsi parfaitement pour équiper les balustrades vitrées à placer à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison. Cependant, l’un comme l’autre présente leurs propres spécificités.

D’abord, le verre securit ou verre trempé est un verre 5 fois plus résistant qu’un verre classique. C’est un verre monolithique (simple couche de verre) qui fait l’objet d’un traitement appelé « trempe ». Par ce traitement, le verre securit a une résistance accrue aux chocs, mais cela ne veut pas dire que ce verre est infaillible. Il peut très bien se briser s’il subit un coup important et lorsqu’il se casse, le verre securit a la particularité de se briser en mille morceaux. Ainsi, ses bris ne sont pas coupants ou très peu coupants et offre donc une sécurité pour celui qui se heurte sur ce verre et le casse. Toutefois, ces nombreux bris peuvent blesser les personnes qui se trouvent en dessus de la balustrade. C’est pourquoi, la pose des verres securit est interdite pour les espaces ouverts sur le vide ayant une hauteur supérieure à 1 m.

S’agissant du verre feuilleté, c’est un verre qui se caractérise par son épaisseur plus importante. En effet, il est formé avec deux feuilles de verts qui sont séparés entre eux par un ou plusieurs films de Butyral ou de Polyvinyle (PBV). Ce film a notamment comme rôle de renforcer la résistance du verre feuilleté et retient le verre en cas de choc. En effet, contrairement au verre sécurit, le verre feuilleté a l’avantage de demeurer en place même s’il se brise. Cela évite notamment que les personnes se trouvant en dessous du garde-corps ne soient pas blessées par les éclats de verre.

Il existe actuellement un modèle de verre combinant les caractéristiques du verre securit et du verre feuilleté et sont ainsi plus résistant et plus pratique encore : il s’agit du verre trempé feuilleté. Ces verres sont à la fois faits l’objet d’une trempe et se présente sous plusieurs couches de verres séparés un ou des film(s) PBV ou du Butyral.